Gauvain Sers a charmé le public de la scène flottante en toute sincérité

Gauvain Sers a charmé le public de la scène flottante en toute sincérité

©LG

La scène estivale a poursuivi sa programmation musicale, mardi 14 août, avec le petit nouveau de la scène musicale française, un artiste plus intime et pourtant qui possède l’art de mettre en musique ses pensées à savoir Gauvain Sers. Écouter Gauvain Sers, c’est comme écouter un conte. Il y a toujours une histoire et une morale, qui transparaît sans que le chanteur ait à la mettre en avant.

En concert, l’artiste possède une présence indéniable. Il commente ses chansons, les inscrit tantôt dans leur processus de création, (comment lui en est venu l’idée), tantôt dans leur musicalité «Tiens ? Les musiciens sont partis, et bien on va faire sans eux…», pour des moments musicalement plus intimes. Quelques reprises ont émaillé le concert et bien évidemment ses titres phares ont été interprétés, à l’instar de «Pourvu», «Hénin-Beaumont», «Mon fils est parti au djihad» ou encore «Entre République et Nation». À chaque fois, c’est une tranche de vie décrite en musique que l’artiste a partagé avec le public, n’hésitant pas à traverser l’Hérault en bateau, pour le plus grand plaisir des nombreux spectateurs et fans présents. Et c’est ce même public avec qui il a passé presque une heure, après le concert, se prêtant gentiment au jeu des autographes, dédicaces et autres selfies. C’est aussi ça la marque des futurs grands.

© 2018, https:. Tous droits réservés

Retour
Partager

Gauvain Sers a charmé le public de la scène flottante en toute sincérité

X