Réutilisation des eaux Traitées : la Ville d’Agde a lancé le compte à rebours !

Réutilisation des eaux Traitées : la Ville d’Agde a lancé le compte à rebours !

Ce lundi 11 décembre est marqué comme la date symbolique du lancement d’un compte à rebours plutôt «DD» (Développement Durable) pour la Ville d’Agde. En effet, à l’horizon 2020, le Golf International du Cap d’Agde sera arrosé à 75% par de l’eau traitée par ultrafiltration ce qui représente en soit une économie de 200 000 m3 d’eau potable.

Un projet appelé REUT (REUTilisation des eaux Traitées) et un projet exceptionnel pour plusieurs raisons : il est le premier de France à obtenir l’arrêté préfectoral sous le régime de la réglementation de 2014, ensuite il permet d’économiser l’eau potable en période estivale dans un territoire attractif et touristique et enfin, il peut voir le jour en 2020 parce qu’il a été anticipé 10 ans auparavant avec l’investissement de la Ville d’Agde dans un traitement membranaire pointu des eaux usées. Un projet rendu aujourd’hui possible car, comme l’a souligné Gilles D’Ettore, Maire d’Agde et Président de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée, «nous avions anticipé l’arrivée de ce système depuis plusieurs années. Dès 2010, la Ville d’Agde a investi dans un système de traitement par ultrafiltration membranaire lequel permet de restituer une eau de qualité de baignade au milieu naturel».

Un investissement visionnaire largement salué par Bertrand Camus, Directeur Général Eau France-Suez, et qui «anticipe le projet de REUT. C’est le parfait exemple d’une réflexion sur la sobriété de l’usage que l’on fait de l’eau. Et une première en France, ce qui est pour nous une fierté car nous laissons les acteurs locaux innover».

L’occasion également pour Dominique Colin, Directeur de la délégation régionale de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, de préciser que «la Ville d’Agde est un partenaire très ancien de l’Agence de l’Eau et que ce type d’initiative renforce des liens qui sont déjà très forts».

Une initiative qui, concrètement, permettra à la Ville d’Agde de donner une seconde vie aux eaux usées et ce dans le but d’économiser l’eau potable. Pour ce faire, trois ans de travaux sont nécessaires pour poser 2,3 km de nouveaux réseaux pour acheminer l’eau traitée, pour construire un réservoir de 1 650 m³ dédié à cet usage et pour aménager le partage des eaux en sortie de station (celles qui retournent au milieu naturel et celles qui transiteront vers le golf). Ils seront réalisés en trois phases au rythme de 9 trous par an. Cet investissement pour préserver la ressource est financé à 80% par l’Agence de l’Eau

A l’issue des discours, le Maire d’Agde, accompagné des différents responsables a symboliquement glissé dans la première pierre du réservoir, une éprouvette contenant un extrait du livre du regretté Jean d’Ormesson intitulé «Presque rien sur presque tout», un roman qui parcours les chemins vagabonds de la philosophie et dans lequel l’écrivain poète met sa plume au service de l’eau et de tout ce qui en découle. Un extrait de chapitre laissé aux générations futures et lu par Jany Arnal, Directrice Région Pyrénées Méditerranée de Suez Environnement.

1ere pierre REUT©GM

© 2017, lemagazineducapdagde.com. Tous droits réservés

Retour
Partager

Réutilisation des eaux Traitées : la Ville d’Agde a lancé le compte à rebours !

X